Accueil Société KEDOUGOU - SERIE D’EBOULEMENTS DANS LES SITES D’ORPAILLAGE

KEDOUGOU - SERIE D’EBOULEMENTS DANS LES SITES D’ORPAILLAGE Les corps sans vie d’un burkinabé et de deux guinéens extraits des puits d’or

XibarTamba, samedi 23 mars 2019

Trois morts. C’est le bilan de deux éboulements survenus dans les sites d’orpaillages de Sayenkoto et Koulidindy vers Guémédié dans la région de Kédougou. Les corps sans vie d’un burkinabé et de deux guinées ont été extraits de puits d’or alors qu’ils recherchaient du métal précieux.

L’exploitation artisanale de l’or continue d’endeuiller les familles dans les zones aurifères de la région minière. Et pour cause, la journée du jeudi 21 mars 2019 a démarré avec une bonne dose d’émotion et de tristesse dans la région minière du pays, où les populations composées pour la plupart d’orpailleurs, plongées ces derniers jours dans la psychose des bandes armées qui ont fini de dicter leur loi, font maintenant face à une série d’éboulements. La singularité de ces drames est que les victimes sont toutes des étrangers et qui ont choisi de descendre dans des puits communément appelés « Daama » à la recherche du métal précieux, dans deux sites d’orpaillages distinctes de Kédougou. C’est très tôt le matin que le premier cas d’éboulement a été enregistré, à Sayenkoto, un village de la commune de Khossanto. Le défunt, Asseny Sawadogo un burkinabé, a été extrait du fond d’un puits d’une profondeur de 25 mètres où il tentait d’extraire du sable à la recherche de l’or. La triste nouvelle n’avait pas fini de faire le tour de la zone qu’un autre cas d’éboulement est annoncé à Koulidindy. Ce second cas d’éboulement est relevé dans la mi-journée du jeudi. Les défunts, Souleymane Keita et Maciré Niakhasso originaires de la Guinée Conakry, a été surpris par l’affaissement de leur « daama ». Leurs corps sans vie seront extraits par les orpailleurs. Alertés, les éléments de la compagnie de gendarmerie de Kédougou se sont déployés sur place, pour les constats d’usage. Après quoi, les dépouilles déposées à la morgue du district sanitaire local. Faut-il rappeler que ces calamités sont loin de finir car les citoyens sont dans l’ambiguïté depuis l’ouverture des sites d’orpaillages. En moins de deux mois, c’est la cinquième fois que de tels incidents se passent dans les « diouras ».

Pape Ousseynou DIALLO


recommander cet article
  • gplus
  • pinterest

Commenter cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

PUBLICITE XIBARTAMBA

Vos derniers commentaires

Dioncounda Danfakha, Président et fondateur de l’association BE KHE BALLAN à Paris, un acteur pour le développement de son terroir

bonjour baba c’est Djamila c’est trés bien ce que vous faites bon courage a cette association et que tout le monde des (...)

RETROSPECTIVES 2013 : PROFESSEUR CHERIF SIDY KANE, HOMME DE L’ANNEE

l’homme que les étudiants de la FASEG se glorifient,pour moi c’est mon idole merci et bonne (...)

Tambacounda : Les jeunes du CDJ interpellent Sina Cissokho sur les subventions

Le Conseil départemental de Tamba a toujours accompagné les structures de Jeunesses,les Clubs et les associations de (...)

LA QUESTION RELIGIEUSE DANS LE CHAMP POLITIQUE SÉNÉGALAIS

sujet riche , expliqué par un raisonnement à l’appui enrichissant et descriptif . Un grand merci pour ce travail si (...)

Mamadou Kasse, DG SN HLM : "Ce qui nous intéresse c’est de mettre à l’aise le chef de l’Etat"

Mr le DG MAMADOU KASSE est déjà en campagne électorale. C’est par ces arguments qu’on peut faire adhérer ou faire voter (...)

HISTOIRE : Ce qu’on ne savait pas sur Fodé KABA DOUMBOUYA

ja sus dans le membre de la famille doumbouya de bona

INVITE DU MOIS : Idrissa Laye à cœur ouvert

Félicitations mon frère pour ton discours car la transparence est là et aussi la reconnaissance. Maintenant la guerre (...)

Conseil des Ministres : Le Tambacoundois Pape Amadou Sarr nommé DG

Bonjour, je suis la Présidente départementale des femmes professionnelles de l’agroalimentaire du département de (...)

PERDU DANS LA FORET DE LA FALEME Qui connait le patrimoine de Sénédébou

Bonjour, Revisiter notre histoire est important pour nous mais l’histoire n’est pas facile à conter surtout lorsqu’on (...)

Le Mouvement pour l’Emergence de nos Terroirs (M.E.T)

Bonjour, Je travaille à Paris, France et je suis intéressée par le MET et les actions de la diaspora. J’ai entendu (...)

PUBLICITE XIBARTAMBA