Accueil Diaspora Le Mouvement pour l’Emergence de nos Terroirs (M.E.T) se (...)

Le Mouvement pour l’Emergence de nos Terroirs (M.E.T) se mobilise contre l’oubli des territoires périphériques.

XibarTamba, vendredi 28 octobre 2016

Bien avant son lancement officiel, le 21 février 2016 à Paris, le MET continue de mobiliser les ressources humaines et matérielles pour défendre les intérêts des territoires périphériques de notre pays en vue de les permettre de bénéficier des infrastructures et services de base ; de les rendre viables économiquement, en promouvant les investissements productifs ainsi que l’entrepreneuriat en milieu rural ; de rendre enfin visibles les potentialités de nos terroirs, tout en invitant les pouvoirs publics à ne pas sous estimer les disparités économiques et sociales, qui à terme peuvent provoquer des tensions sociales aigües.
Rendre nos terroirs autonomes en termes d’accessibilité aux services de base et attrayants, tel est notre leitmotiv. Oui nous savons tous que certaines régions périphériques du pays sont confrontées depuis plusieurs décennies à des problèmes récurrents d’eau, d’infrastructures, d’enclavement et d’insécurité, bien qu’il faille reconnaitre les efforts de l’Etat, avec notamment la mise en place d’un ensemble de programmes (désenclavement, pistes de production, forages, électrification rurale, etc.) et de relance des activités agricoles. Sans oublier l’énorme contribution de la diaspora dans le processus de l’émergence du Sénégal et des régions périphériques. Fer de lance du développement économique et social de nos terroirs, la diaspora doit être davantage associée aux politiques locales qui les concernent également en premier chef.
De nos jours, malgré d’immenses efforts, les disparités demeurent inquiétantes. Sur le terrain, les populations ont le sentiment d’être oubliées.
Les indicateurs économiques montrent en effet, que Tambacounda est l’une des régions les plus pauvres du Sénégal. Les indices de pauvreté humaine sont largement supérieurs à la moyenne : 56,8 contre 44,28 et les indices de développement humain : 0, 410 en 2002 contre 0,424. Et le taux de pauvreté individuelle est estimé à plus de 70%.
En 2007, la région de Dakar comptait 25% de ménages pauvres, contre 42,6% en moyenne pour le reste du pays, sauf Tambacounda, Kédougou et Kolda, où le taux est sensiblement plus élevé. Les différentes régions du Sénégal n’ont pas les mêmes opportunités et ne bénéficient pas des mêmes traitements que ce soit en matière d’investissement économique, social et éducatif, bien que l’Etat s’engage à remédier à cette situation. Les régions périphériques enregistrent aujourd’hui les taux les plus élevés de misère, d’analphabétisme et d’illettrisme qui frappent en particulier les filles.
In fine, l’Etat central doit booster sa politique de désenclavement en renforçant ses services de base pour une répartition équitable de ses prérogatives.
Depuis plusieurs décennies, l’Etat ne cesse de proclamer sa volonté de décentraliser certaines activités économiques dans les régions afin d’augmenter les recettes des collectivités les plus démunies, de réduire les écarts en matière de développement, de pauvreté et de limiter l’exode massif et l’immigration clandestine. Cependant, la décentralisation des activités économiques, industrielles est une question de volonté politique et citoyenne, qui certes ne pourra être réalisée pleinement dans ce monde globalisé qu’en réunissant certaines conditions, comme la mise en place des moyens de communications terrestres, aériennes, ferroviaires et technologiques, qui permettent une circulation rapide des personnes, biens, marchandises et capitaux.
Nos terroirs sont l’avenir du Sénégal. Ils s’y trouvent d’immenses espaces ; des ressources naturelles, humaines conséquentes et sans aucun doute des innovations majeures peuvent y voir le jour.
Le MET, dont les membres sont issus de toutes les localités du pays, continuera à défendre les intérêts de nos terroirs pour leur émergence.

Dr Souleymane S. Diallo au nom du Mouvement pour l’Emergence de nos Terroirs (MET)
Contacts : met24.contacts@gmail.com mets1@outlook.fr


recommander cet article
  • gplus
  • pinterest

Commenter cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour,
    Je travaille à Paris, France et je suis intéressée par le MET et les actions de la diaspora.
    J’ai entendu lors de la rencontre Université du bien commun à Paris le 11 novembre un Monsieur qui s’est exprimé au nom de la diaspora sénégalaise et que j’aimerais pouvoir recontacter. Ce monsieur se prénomme Amara et travaille comme adjoint technique à la Ville de Paris. pourriez-vous :
    1- me donner son contact mail
    2- avez-vous les coordonnées de l’évènement qui se déroulera le 9 décembre à la bourse du travail de saint-Denis (93) ?
    D’avance je vous en remercie
    très cordialement

PUBLICITE XIBARTAMBA

Vos derniers commentaires

RETROSPECTIVES 2013 : PROFESSEUR CHERIF SIDY KANE, HOMME DE L’ANNEE

l’homme que les étudiants de la FASEG se glorifient,pour moi c’est mon idole merci et bonne (...)

Tambacounda : Les jeunes du CDJ interpellent Sina Cissokho sur les subventions

Le Conseil départemental de Tamba a toujours accompagné les structures de Jeunesses,les Clubs et les associations de (...)

LA QUESTION RELIGIEUSE DANS LE CHAMP POLITIQUE SÉNÉGALAIS

sujet riche , expliqué par un raisonnement à l’appui enrichissant et descriptif . Un grand merci pour ce travail si (...)

Mamadou Kasse, DG SN HLM : "Ce qui nous intéresse c’est de mettre à l’aise le chef de l’Etat"

Mr le DG MAMADOU KASSE est déjà en campagne électorale. C’est par ces arguments qu’on peut faire adhérer ou faire voter (...)

HISTOIRE : Ce qu’on ne savait pas sur Fodé KABA DOUMBOUYA

ja sus dans le membre de la famille doumbouya de bona

INVITE DU MOIS : Idrissa Laye à cœur ouvert

Félicitations mon frère pour ton discours car la transparence est là et aussi la reconnaissance. Maintenant la guerre (...)

Conseil des Ministres : Le Tambacoundois Pape Amadou Sarr nommé DG

Bonjour, je suis la Présidente départementale des femmes professionnelles de l’agroalimentaire du département de (...)

PERDU DANS LA FORET DE LA FALEME Qui connait le patrimoine de Sénédébou

Bonjour, Revisiter notre histoire est important pour nous mais l’histoire n’est pas facile à conter surtout lorsqu’on (...)

Le Mouvement pour l’Emergence de nos Terroirs (M.E.T)

Bonjour, Je travaille à Paris, France et je suis intéressée par le MET et les actions de la diaspora. J’ai entendu (...)

Tambacounda : Des jeunes ’debout’ pour propulser le développement de la région

Je ne peux que saluer cette noble initiative que je soutien d’ailleurs, mais tout juste vous conseiller d’éviter (...)

PUBLICITE XIBARTAMBA